76.00cm x 76.00cm Acrylique et Collage sur Toile, framed
To ask about availability, please click here.

Description of Studio de l’Artiste: Objets façon-nés

L’atelier constitue le domaine ultime de l’artiste. C’est là où se plait-il à voir l’histoire de sa vie défiler à travers les différents objets qu’il a conservés – des objets qui marquent des arrêts, des repères, des époques, assis sur une étagère, étalés au sol ou exposés sur un mur.
Les objets qui animent mon atelier représentent cet étirement continuel entre l’attachement et le détachement aux choses du passé. La signification que projettent ces objets dans le temps et dans l’espace reste en devenir : se réduit-elle, se substitue et s’altère s’impliquant profondément avec la vision, avec la perception – prenant une telle forme, une telle importance, que l’objet placé dans ce domaine devient ce qu’une chaise ordinaire acquiert lorsque placée au musée dans un certain contexte.

L’objet, se signifiant ainsi, se fait attribue de cette qualité fugace aux yeux de l’artiste lui permettant de le déraciner de son contexte habituel, de le déplacer, de se le réapproprier, de le transformer à travers cet acte de recréer quasi poétique – le restaurer, le façonner, le concevoir à nouveau en objet de transformation.

Cet état se décrit peut-être comme phénoménal, une certaine rencontre – une sorte d’épiphanie émanant des processus divergents de la re-création des moments écoulés, qui amplifie l’acte même d’a-percevoir, dans cette dynamique défiante, un état de choses – longtemps cru stable – devenu transformé entre le souvenir, l’imagination, le rappel, le questionnement – bref, dans le cœur même du processus élucidant d’une façon tangible, et à travers ce même objet du passé, la compréhension de ce qui m’entoure en un renouveau, une illumination – bon, en une redécouverte du sens, du moi et du devenir.

Le domaine de l’artiste, avec son contenu et sa substance, avec ses joies et ses peines, lui reste un signifiant à la fois de conflits, de répits et de résolutions, englobant ainsi tout un vécu entre l’artiste et soi.

The art studio remains the ultimate domain of an artist. It is the space where he or she likes to see through its conserved objects the stories of life profiling – objects that stand for landmarks, reference points, moments in time, set on the shelf, spread on the ground or exposed on a wall.

Objects may represent this continual tearing apart between attachment and detachment with things of the past. The significance that these objects project in time and space remains in the making: it may be reduced, substituted or altered, deeply implicated with the inner vision or perception – taking such a form, such an importance, that the object itself in the artist’s domain becomes what an ordinary chair may acquire when shown in a museum in a certain context.

The object, being significant as such, will be given this fugacious and changing quality made visible through the eyes of the artist, enabling him to remove it from its usual context, to re-appropriate it, to transform it through this act of notification, poetic in nature and inherent to creation – to restore it in fact, to work it again, to conceive it as an object of becoming: an object of transforming.

The vase into a jar was part of an installation at my solo exhibition in 2008. Having an ecolo dimension as connected to earth, it stays in my domain among many other objects – this time, integrated onto a canvas.

Leave a Reply

Your email address will not be published.